CHARTE DE DÉONTOLOGIE

 

DES CONSEILS EN SANTÉ HOLISTIQUE

 

 

 

Article 1 : le Conseil en Santé Holistique est un éducateur de santé. Il travaille à la prévention et à l’accompagnement de toute personne, qu’elle soit bien portante ou malade, dans sa démarche de santé et de mieux-être. Il prend en compte la personne dans sa dimension psychosomatique.

 

Article 2 : Le Conseil en Santé Holistique s’assure du suivi médical de son client. En aucun cas cette démarche d’accompagnement ne se substitue aux traitements.

 

Article 3 : Le Conseil en Santé Holistique reconnaît la dignité de tout être humain et respecte la diversité des opinions et des croyances de son client. Il favorise l’autonomie de son client. Il ne l’exploite pas, notamment dans les domaines psychologique, financier et sexuel. Le Conseil en Santé Holistique  fixe ses honoraires en conscience.

 

Article 4 : Le Conseil en Santé Holistique est tenu au secret professionnel vis-à-vis de tous, y compris de la famille, du milieu médical et paramédical.

 

Article 5 : Le Conseil en Santé Holistique s’abstient de tout dénigrement vis-à-vis du client et de sa famille, d’un autre Conseil en Santé Holistique, et de toute profession médicale ou paramédicale.

 

Article 6 : Le Conseil en Santé Holistique ne s’approprie pas pour sa diffusion personnelle, les logos, noms d’associations, titres de séminaires ou d’ateliers, à l’exception de " Je dis Non à la Maladie, je dis Oui à ses messages ". Il cite ses sources, les noms d’auteurs et utilise les guillemets.

 

Article 7 : Par courtoisie, lorsqu’il existe une association régionale, il est souhaitable de se coordonner avec celle-ci pour l’organisation des conférences et manifestations publiques ayant trait à la profession, car il s’agit d’un partage de ressources.

 

Article 8 : Après deux années de formation, le Conseil en Santé Holistique s’engage à poursuivre son développement professionnel et personnel, et à maintenir son niveau de compétence.

 

Article 9 : Les prestations du Conseil en Santé Holistique sont conformes à la législation du pays où il exerce.

 

Article 10 : Le Conseil en Santé Holistique est tenu à une politique de moyens et non de résultats.

 

 

Définition de la santé par l’OMS : "La santé est un état complet de bien-être physique, moral et social, ne consistant pas seulement en l'absence d'infirmité ou de maladie".

 

Charte remise à jour lors de la réunion nationale des CSH

du 9 février 2008 à Paris